Cette liberté de peindre...

Le vrai toujours
Est ce qui naît
               d'entre nous
Et qui sans nous
               ne serait pas
Né d'entre nous
Selon le soufle
                du pur échange
Le vrai toujours
Est ce qui tremble
Entre frayeur et appel
Entre regard et silence

François Cheng (écrivain, poète et calligraphe chinois-français, élu depuis 2002 à l'Académie Française)
 
La pensée esthétique chinoise n'envisage le beau qu'en relation avec le vrai. Le vrai, pour moi réside dans la conversation que j'ai engagée avec la peinture, cet espace de liberté dans lequel je joue à peindre, où je vais de surprise en surprise avec curiosité et confiance.
 
Bénédicte Coffinières

 

 

 

Accèdez à mes galeries
peinture peinture peinture